Raphaël : La Transfiguration du Christ
www.epilepsiemuseum.de
Raphaël (Raffaelo Santi, 1483-1520): La Transfiguration du Christ. Musée du Vatican, Rome Selon les estimations actuelles, il y a en France entre 300.000 et 600.000 malades épileptiques, dont la moitie est âgée de moins de 20 ans.
Durant l'époque de la Renaissance la maladie était tout aussi répandue que de nos jours, même si on ne faisait pas vraiment la différence entre la peste, l'épilepsie et la possession. La Renaissance avait mis l' être humain (qui se trouvait en harmonie avec le cosmos) au centre de ses préoccupations. Voila pourquoi tout ce qui s'éloignait de l'ordinaire paraissait invraisemblable et irritait, amenait à des modes d'explications surnaturelles. L'épilepsie était aussi au moyen âge chrétien comme précédemment durant l'antiquité une maladie peu naturelle, voir secrète.

La représentation d'un malade épileptique la plus connu dans le monde de la peinture est le tableau "La transfiguration du Christ" de Raffael. Cette dernière peinture de Raffael est séparée en deux parties. La partie supérieure représente la transfiguration du Christ et la seconde partie, soit le premier plan , montre la guérison du jeune garçon malade.
» suivante...